Breaking Bad

Les adieux furent un peu difficile, devant la générosité de Marco nous nous sentons redevables. On lui offre un livre « of mice and men » (livre génial) ainsi qu’une sculpture en origami. 

Nous partons pour Napoli chercher Giorgio un covoitureur. Après quelques présentations laborieuses  (il ne parle pas anglais) il nous apprends qu’il vient régulièrement en France faire du ramassage de fruits. La il se rend en Sicile car il est DJ de musique trans et il doit y faire un concert dans une rave illégale. Visiblement il nous fait assez vite confiance et les revelations sont de plus en plus surprenante : chaque matin pour se réveiller il troque le traditionnel café par un petit rail de coke ! Il gagne sa vie en fabricant du lsd à partir de cristal acheté en Thaïlande. A côté de ça, c’est un petit gars vraiment sympa et on rigole bien avec lui. 

Quelques minutes après ses révélations, on s’arrête à une station essence où nous trouvons une réunion de policiers. Voir notre nouvel ami à côté de 50 policiers est vraiment marrant. Nous allons jusqu’à Villa San Giovanni prendre le ferrie. Nous sommes tout les 3 à l’avant du bateau d’où l’on voit d’un côté la Calabre se dissiper et la Sicile se rapprocher. Sentiment de conquête, pensés d’explorateur.

Nous déposons notre nouvel ami chez son hôte, un chaman dealer de weed avant de partir pour Pisano où nous attendent en principe Vincenzo et Elisa ainsi que leurs trois enfants : Tommaso, Viola et Francesco. Plus nous nous approchons, plus c’est paumé. Les cris des chiens se succèdent de maison en maison puis le GPS nous indique un croisement. Nos messages restent sans réponse. Finalement nous nous garons prêt d’une entrée, ça doit être ça, Nico sonne et reçois une pluie d’aboiement. Est-ce ici ? D’un coup, comme une apparition, un homme apparaît dans la pénombre, le cheveu long et hirsute, la barbe mal taillé, le visage interrogatif et sévère, des yeux sombres sous d’épais sourcils . J’ai un léger moment d’angoisse… suis-je sûr de vouloir rester 15 jours chez cet homme à l’apparence bourrue??

J’apprendrais vite que cette homme, que nous venons de rencontrer, n’est autre que Vincenzo Rinaldi, l’homme le plus gentil et amusant de toute l’ile, un homme qui marquera ma vie à jamais. 

3 réflexions sur “Breaking Bad

  1. Hello !!
    Je lis et j’éclate de rire 😁 en imaginant les policiers en compagnie de votre sympathique planeur à deux pattes !!!
    Bon ben là, il est minuit, et maintenant que j’ai trouvé votre blog (c’est comme ça qu’on dit ???), j’y reviendrai au plus vite et je vais en parler autour de moi !!!!
    Vive vous !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *