Faut-il manger les animaux?

Voilà plus de 3 mois que j’ai ce livre dans mon sac. Bizarrement, j’ai sans cesse reporté sa lecture : 

« Magellan ça a l’air cool » 

« Tiens, La dernière migration de Frison Roche pour 1€ »

La question trouble quand on aime la viande, la gastronomie et tout simplement les plats de sa grand mère et de sa mère (mon père et mes grands pères ne cuisinant pas trop à ma connaissance). 

Avant que Mathieu devienne végétarien il y a plus de 2 ans, je dois dire honnêtement que je ne m’étais jamais posé la question. Sauf peut-être sur l’aspect environnemental pour lequel j’ai été sensibilisé pendant mes études et mes expériences professionnelles.

Juste avant le début de notre voyage, j’ai eu la chance de passer une semaine chez Lili et Hervé, les parents de Mathieu. Ils sont également devenu végétarien depuis peu. Tous les matins, un nouveau jus de fruits et légumes avec le top extracteur à froid et à vis sans fin horizontal (the must dans le domaine) nous attendait dans le frigo. Les repas que nous préparait Lili était tout simplement merveilleux : festival de salades avec ses noix ou ses graines, plats en sauce avec curry ou autres épices, topinambours rissolés.. Franchement, je n’étais pas pressé de partir et c’était comme pour moi une première démonstration : plaisir gustatif et végétarisme vont ensemble.

Au départ de Chambéry, Mathieu m’a délicatement proposé de prendre ce livre. « C’est le livre qui m’a convaincu de devenir végétarien ». Allez go! On est curieux, oui ou non?

La lecture de ce livre remet en question nos habitudes alimentaires, nos traditions et, une fois de plus,  les industries dévastatrices qu’on a réussi à mettre en place depuis plus de 100 ans.  Et nous faisons le choix tous les jours de les perenniser en consommant les produits qu’ils proposent.
C’est un cercle vicieux infernal : les animaux qu’on consomme ne sont même plus capable de se reproduire, ils sont bourrés d’antibiotiques, maintenu dans un état de santé juste nécessaire à leur survie et à leur croissance, la gestion des excréments devient insoutenable pour une assimilation naturelle. Voici quelques points qui suffisent déjà à poser le fond du problème mais on pourrait y ajouter la souffrance animale, la part importante des émissions de carbone dû à l’élevage dans le monde (>10%) et les risques de grippes aviaires accrus.

Mettons de côté le débat philosophique et naturel de savoir si l’homme doit manger ou non des animaux, ce livre permet  à minima de lever le voile sur une industrie sans limites.

Alors si la grande majorité de la viande que nous consommons chez soi, au restaurant, chez les autres provient de cette industrie et étant donné qu’ il semble bien trop compliqué à l’heure actuelle d’avoir un choix de viande « sélectif » qui garantirait une origine de viande de ce bon Roger, l’éleveur parfait, naturel, bio et sans souffrance (existe-il vraiment?). Il me semble que la meilleur option soit de devenir à minima végétarien. D’autant que ce régime, bien géré, ne présente aucun risque pour la santé (Mathieu est toujours vivant) et serait même recommandé par différents organismes mondiaux pour des questions de santé publique et environnementales.

Ma réflexion est en cours sur le sujet et je vous la livre « brute ».

En tout cas, je vous invite à lire ce livre bien documenté et bien construit pour s’informer.

6 réflexions sur “Faut-il manger les animaux?

  1. Heritier says:

    C’est vrai qu’avec Lili… tu étais à bonne école avec ses talents culinaires. Convaincu maintenant avec Matt et ce livre ?

  2. lili says:

    Merci de ces compliments sur mes talents culinaires. J’apprécie.
    Nico si tu deviens végétarien tu as ta place à ma table quand tu veux 🙂

  3. Auclair says:

    Hello !!!
    Et bien j’ai lu ton récit dans la journée et je viens de voir le film « into the wild » et j’ai le livre dans les mains……
    Ça fait beaucoup à penser tout ça !!!!!
    L’histoire de Chris est quelque part la votre ????

  4. Auclair says:

    Hello !
    Si Lili sort un bouquin culinaire, je l’achète !!! Sans pour autant me promettre de ne plus manger de viande !
    Mais ce serait un bon départ pour en prendre le chemin……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *