Ici c’est Tbilissi ! 

Notre séjour commence donc dans la capitale. L’occasion de découvrir les richesses locales. Les rencontres se font vite ici, tout le monde nous dit  » ah c’était vous à 5h du mat’  ». La visite du centre ville ne prend pas plus d’une journée. Cette ville est géniale, à la fois ancienne et moderne, pleine de vie mais pas (encore) infestée de touristes. Lors d’un  » free city tour  » nous apprenons plein de choses sur la Géorgie. Ils sont très croyants, 93% de la population déclare pratiquer une religion (Principalement orthodoxe ici). Dès qu’ils passent devant un monastère, les Géorgiens font trois fois le signe de croix, même le chauffeur du bus; imaginez lorsqu’il fume en même temps, il ne peut même plus tenir le volant ! Les géorgiens adorent également le vin- qui est bien souvent fait maison et servi frais (et un peu degueu parfois) – ainsi que le chacha, sorte de vodka locale. La coutume est la suivante : lors des grands repas, le  » Tamada » se lève est fait un discours pour honorer l’ amitié, la paix entre les peuples, la mémoire des défunts, ou n’importe qu’elle autre sujet. Puis il dit  » gagvimgarjos  » et tout le monde boit son verre. Puis une autre personne se lève et fait un discours à son tour. Il est très mal vu de refuser un verre, c’est même un aveu de faiblesse qu’aucun géorgien ne peut se permettre ! Il paraît que si vous êtes trop éméchés pour conduire, la police peut vous raccompagner gratuitement… Mais aucun Géorgien n’utilise ce service, car ce serait reconnaître de ne pas tenir l’alcool ! Quel affront ! Pour les tricheurs, il y a une autre tradition : le vin est servi dans des cornes, il vous est ainsi impossible de poser votre verre sans l’avoir terminé ! Les géorgiens sont semble-t-ils très accueillants et chaleureux. Il nous tarde de découvrir tout ça. 

Nous resterons 3 jours à Tbilissi. La ville est dominée par une colline sur laquelle trône la statue de  » Mother Georgia ». Elle a un bouclier, pour protéger son peuple, mais aussi une épée, prête à contre attaquer. Il y a en contrebas des bains, c’est également une superbe expérience. L’ eau est naturellement chaude et souffrée (ça sent l’œuf pourri). Tout les mecs sont à poil, et hop ça alterne douche, sona, jacuzzi, un petit coup de rasoir sur le pubis, un massage  » musclé  ». Il ne faut que quelques minutes pour s’adapter… Après tout, nous avons tort d’être si pudiques ! (enfin… Selon un ami Irlandais rencontré par la suite, il semble que des jours soient réservés à  » d’autres activités  », aussi faut il bien choisir son moment pour ne pas se retrouver en situation délicate !). La ville est également remplie de restaurants servant une cuisine géorgienne savoureuse. Il n’y a pas beaucoup de diversité, mais leurs spécialités sont succulentes: en entrée notre coup de cœur va aux aubergines aux cacahuètes, délicieux avec leur pain salé genre pâte à pizza. En plat, il y a le katchapouri, sorte de pain avec dû fromage. Souvent un œuf et du beurre sont rajouté, c’est alors encore meilleurs ! Il y a également les kinkalis, sorte de chaussons fourrés à là viande, aux champignons ou aux légumes. On juge votre capacité à manger selon le nombre commandé ! (1 a 5 petit joueur, 5 a 10 sérieux, 10 a 15 costaud, +15 dangereux !). Il y a aussi une technique bien spéciale pour le manger, car il est interdit d’utiliser des couverts, et si par malheur le jus tombe dans l’assiette c’est la honte absolue ! Pour les desserts, rien de fantastique, mais normalement vous n’avez plus faim depuis bien longtemps ! 

Nous rencontrons un Allemand, Félix, qui semble être un maître geonaute. Il voyage énormément, et dort dehors sans même avoir de tente ! Nous décidons de partir avec lui vers Shatili, au Nord, ce qui sera une véritable épopée ! 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une réflexion sur “Ici c’est Tbilissi ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *