Into the wild

De Jon Krakauer 1996.

Ce livre raconte l’histoire vraie de Chris McCandless, un jeune aventurier Américain. Élève rebel mais brillant, Chris décide en sortant de l’université de tout quitter pour partir sur les routes. Dégouté par la société capitaliste, rempli d’idéalisme, il donne les 24 000 $ de sa bourse à OXFAM puis il brûle ses papiers et les quelques $ qui lui restent. Il par ensuite sur les routes, à pied, en stop, en kayak, pendant plusieurs mois jusqu’à l’Alaska. C’est alors pour lui l’expérience ultime: survivre absolument seul, loin de toute civilisation, dans des conditions extrêmes. 112 jours Into the Wild.

Ce livre m’a passionné pour plusieurs raisons. D’abord très simplement parce qu’il fait écho à notre voyage. Nous étions très loin d’être malheureux avec Nico, néanmoins partir pour un si long périple est forcément une quête, une recherche. Comme Chris, nous ne sommes pas satisfait par la société dans laquelle nous vivons. Aussi avons nous une attirance pour la nature, le sauvage. N’est on jamais plus heureux que perdu dans la montagne à regarder les voltiges du feu de camp?

Autre raison d’être passionnés par ce bouquin, c’est la lancinante question du but de la quête. Car s’il est facile de s’extraire d’un monde qui ne nous convient pas, il n’est pas évident de s’en trouver un nouveau qui nous sied totalement. Chris apporte une réponse, un retour à la nature dans ce qu’elle a de plus sauvage. Est-ce la vraiment quelque chose de désirable?

Ce livre est enfin une superbe ouverture sur la littérature naturaliste de Tolsoï, Thoreau, Twain ou London. Des aventures dans la nature, des paysages incroyables et surtout l’idée claire que l’Homme de société en oubli le principal: la beauté simple et majestueuse de la nature.

 » C’est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas. « 

Victor Hugo

Livre vraiment top donc. Et si vous ne l’avez pas vu, jetez vous sur le film, un chef d’oeuvre que m’avait fait découvrir Tahiarii!!

Une réflexion sur “Into the wild

  1. Claire HERITIER dit :

    ah… cette Nature…. Reflet de qui nous sommes profondement ?
    Merci pour le compte rendu de ce livre que je ne connaissais pas;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *