Of mice and men

Chef d’œuvre. John Steinbeck

A nouveau, ce livre tombait entre mes mains au bon moment du voyage. J’avais eu pour prélude au voyage « la bible du grand voyageur » générant une furieuse envie d’aventures. Le livre de Brugiroux, lu pendant les premiers jours m’a aidé à me libérer du confort inutile. Nous étions désormais à Napoli, habitués à bouger tous les deux et bientôt nous serons dans une ferme pour travailler. 

Or justement, le livre s’ouvre sur la présentation de Georges et Lenny, deux amis voguant d’une ferme à l’autre. Georges est petit frêle et malin tandis que Lenny est un simplet grand et fort. Le livre était donc tout à fait approprié même si Nico et moi ne nous sommes jamais accordés sur lequel de nous deux était Lenny ! 
Je ne veux pas trop en dire et ainsi laisser le plaisir de la surprise. N’hésitez simplement pas à le lire, il est court mais efficace. Et lorsque j’en ai lu la dernière page, un observateur attentif aurait pu deviner, perlant sous mes paupières, quelques discrètes petites larmes. 

4 réflexions sur “Of mice and men

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *