Welcome to Greece!

Nous voila donc tout les 4 partis pour la Grèce. Je décide de rouler jusqu’à la Grèce, nous aviserons après en fonction de ma fatigue et ma gueule de bois. Il n’y a que 180km, 2 heures tout au plus… Je roule donc, tout va bien, c’est une 4 voies parfaite. Il me faut juste être vigilant, lorsque je croise des trous, des ânes, des vaches, des gens qui traversent, ou encore des cadavres de chien écrasés. On avance. 

Mais une heure après le départ, lorsque nous passons Vlora, la route « disparaît » soudainement. Il n’y a qu’un chemin de terre et de cailloux où je peine a dépasser les 10km/h. J’espère que la route revient bientôt… En vain! Nous roulerons 30km sur ce chemin!! (Voir fin de la vidéo du traquenard albanais)
Nous arrivons tard a la frontière, et la douane nous inspecte plusieurs fois. Il faut dire que nous ne sommes pas très discrets avec cette voiture! Le douanier est a la fois strict et amusant. Il nous demande si nous avons de la drogue, puis fait de nombreuses allusions liées au deux filles a l’arrière. « Welcome to Greece! » nous dit il avec un grand sourire! Fatigués, nous cherchons un petit coin pour poser la tente, les filles dormiront dans la voiture. Le vent est énorme et nous réveille souvent pendant la nuit. 

A l’aube, ce n’est plus le vent qui met fin a notre nuit, mais les grognement de chiens sauvages… Nous restons calmement dans la tente en attendant qu’ils partent. Les filles, depuis la voiture, ont observé la scène: il n’y avait pas moins de 6 énormes chiens sauvages autour de la tente!

Nous partons pour Meteora. Je ne sais pas a quoi m’attendre, aussi ai-je à nouveau eu un moment de fascination, largement partagé par Nico, lorsque j’ai aperçu, au loin, ces immenses monolithes, surplombés par des monastères orthodoxes. Le paysages est a couper le souffle et j’imagine déjà les dieux de l’olympe se promener ici, d’un surplomb à un autre.

Nous trouvons une auberge non loin, ou nous recrutons une nouvelle Allemande dans l’équipe :Ana. Elle est belle, douce, fragile peut être, et voyage seule pour se changer les idées. Nous rencontrons ici aussi un Iranien très sympa bien que parfois trop bavard! De lui nous retiendrons une phrase culte: nous lui expliquons notre projet de voyage, à savoir traverser le monde en 1 an pour aller en Nouvelle Zélande, alors il fronce le sourcil; puis nous lui parlons d’Anael et ses trois années de voyage en vélo… Alors il fronce le deuxième sourcil, et perplexe s’exclame ainsi : « What’s happening in France guys??? » (Mais qu’est ce qui se passe en France les mecs??? »). C’est vrai que, vu comme ça, on pourrait croire que quelque chose ne tourne pas rond chez nous!

Nous déposons les filles a la gare et les adieux sont a nouveau émouvants… Va-t’on se faire au rythme des rencontres et des au revoir? Jamais vraiment je le crois, car dès le lendemain une extraordinaire rencontre nous attend: Meletios.

4 réflexions sur “Welcome to Greece!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *